"En phrase terminale" ….

Danièle HENAUT-HULEUX dans tous ses états.

Lettre à mes petits-enfants chéris…

Classé dans : Jardin secret — 13 juin, 2020 @ 16:23

8fcac2dececb4b978437a9829d04ed96Je suis douloureusement privée de vous, mes deux petits-enfants chéris…..

Vous, que j’ai gardés depuis que vous êtes nés, que j’ai bercés, cajolés, chéris, adorés, protégés, veillés, vous que j’ai emmenés à l’école, matin, midi, soir, de la maternelle au CM1…Vous pour lesquels j’ai préparé des milliers de repas, de petits déjeuners, de goûters…

Vous, pour qui grand-père a acheté des poules et sacrifié une partie de sa pelouse pour vous fabriquer un poulailler, pour construire une cabane en bois, vous, pour lesquels chaque été nous installons une immense piscine, un trampoline, des balançoires …

Vous qui laissez traîner dans la maison des livres, des cahiers, des crayons, des playmobils, des peluches, des dragons, des poupées….

Vous qui changez de tenue toutes les deux heures, sortant de votre penderie respective un vêtement propre et fraîchement repassé…

Vous que j’accompagnais parfois aux sorties organisées par votre école, à la piscine, à un rallye, à une sortie « ville propre » (à ramasser les papiers dans la rue),  à des expositions diverses, aux kermesses, aux fêtes de Noël, aux fêtes des écoles, aux activités manuelles dans la classe…armée pour mon plus grand plaisir de mon appareil photo !…..

Aujourd’hui, vos téléviseurs et consoles restent tristement éteints et vos jeux vidéos sont définitivement rangés sur leur étagère…..

Le mercredi, je ne vous accompagne plus au club de foot, au cours de danse et à la zumba….

Je suis douloureusement privée de vous, mes deux petits-enfants chéris,  depuis le 13 mars 2020… et 3 mois, croyez moi, c’est long.

Parce que les deux mois de confinement ont fait leur oeuvre, avec toutes les folies dévastratrices dont tout le monde parle et cette privation est l’un des dégâts collatéral de ce fameux confinement…

Ne me demandez pas pourquoi tout ça, je l’ignore…

Je ne peux plus vous joindre, ni sur Skype, ni par mail, ni au téléphone…. Personne ne répond plus, ni aux sonneries, ni aux textos…

Je suis allée sonner à la porte de la maison de votre mère, mais elle reste fermée…… Désespérément fermée…

J’ai l’impression de vous voir partout, là où je vais, tout me fait penser à vous, si vous saviez, si vous saviez comme je pense à vous tous les jours de ma vie……Comme je souffre, comme je pleure, comme tout cela me rend malade…….

La douleur incommensurable du manque me donne le sentiment que tout est devenu fade… et j’ai oublié ce qu’était le bonheur…

Je ne sais plus quoi faire pour apaiser mon chagrin….

Et bien entendu celui de votre père, mon fils, qui est lui aussi effondré et anéanti, car lui non plus ne vous a pas revus depuis le 13 mars……Voilà 3 mois aujourd’hui…

Grand-père nous y aide un peu, mais je sais que le coeur n’y est pas.. Il doit se cacher lui aussi pour pleurer.

Qu’est devenue votre mère mes deux petits enfants innocents ? Aurait-elle perdu la tête ?

Jamais une grand-mère n’a un jour été aussi malheureuse…. Je vous aime et je vous aimerai toute ma vie…. 

6 commentaires »

  1. Servais Joanna dit :

    C est magnifique…Je pleure. Quelle horreur! A t elle manipulée? Est elle rentrée dans une secte? A t elle perdu la tête ? Pourquoi vous faire vivre cela?

  2. Joelle dit :

    j’imagine ta souffrance, les petits enfants sont ce que nous avons de plus chers au monde, j’espère toujours avoir un coup de fil pour t’entendre dire, « je les ai » « ils sont revenus », mais hélas, le temps passe, et toujours cet insupportable silence.

  3. Pierre-Yves dit :

    Mon Dieu, Sachant comment tu étais avec eux, comme tu dois être malheureuse !….Vraiment, il y a des gens qu’on a du mal à suivre parfois !…. Quel gâchis !
    Bon courage ma belle….

  4. Sandra dit :

    C’est dingue !..
    Que fait la police ?
    Bon courage à vous

  5. Annie dit :

    De tout cœur avec toi. Gros bisous

  6. Claude HALMOS Psychanalyste dit :

    Claude Halmos vous répond :
    Vous vous entendiez très bien avec votre belle-fille que vous aidiez beaucoup à sa demande, notamment pour les enfants. Or,elle se fiche de prendre des nouvelles de votre santé et de celle de votre mari, malade.. .
    La seule chose que j’ai envie de vous dire, Danièle, c’est que votre belle-fille se conduit comme une sauvage. Le qualificatif n’est pas très subtil, je vous l’accorde. Mais il a le mérite de la clarté et il me semble surtout justifié.
    Parce que, chez les civilisés, quand un proche est malade, ou menacé d’un diagnostic grave, on prend de ses nouvelles. Surtout si, par ailleurs, on a de bons rapports avec lui, s’il vous rend des services, etc. Il s’agit d’humanité minimum….
    Il y a donc d’abord une question à se poser : comment votre belle-fille a t’elle été élevée pour en arriver à considérer les autres comme des mouchoirs jetables ? Tu me sers, je t’utilise. Tu ne me sers plus, je te jette !.. Se poser cette question est important. Non pas pour se fustiger (je suis coupable, j’ai mal fait, etc.) Mais pour essayer de comprendre et, un jour, en parler avec elle…
    Car il faut, je crois, lui parler. Posément, calmement et sans reproches. Mais pour ce faire, il faudrait que vous sortiez de votre peur : « Si je parle, je ne verrai plus mes petits-enfants. » Et que vous retrouviez un sentiment de légitimité. Cela suppose sans doute que vous vous demandiez pourquoi, bien que malheureuse, vous n’êtes pas plus scandalisée par la façon dont on vous traite ; pourquoi cela ne vous met pas plus en colère. Vous avez reçu tant d’amour dans votre enfance !
    Réfléchissez et parlez…ou écrivez… Cela aidera. Et aidera surtout vos petits-enfants. Car une telle conduite n’est pas pour eux un exemple de vie très positif…..

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

La vie de Panobroudix &... |
LE CINEMA SELON Moi |
Vidéo@gag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le blog des voisins 41500
| LES PEOPLE A POIL
| Blog Salace